A propos.

les grands Prix de la transparence

Depuis 2009, les Grands Prix de la Transparence récompensent la qualité de l’information réglementée des sociétés de droit français du SBF 120. L’objectif de ces Grands Prix est de permettre aux émetteurs de mesurer chaque année leurs performances en matière de transparence et d’identifier les meilleures pratiques de Place.

Chaque année les critères évoluent, le niveau d'exigence augmente, mais la vocation de ces Grands Prix perdure : La Transparence crée de la confiance et donc de la valeur pour les entreprises et leurs parties prenantes.
Les Grands Prix de la Transparence sont organisés par la société Labrador, agence conseil en communication réglementée, avec le concours de nombreuses associations de place.

L'édito de Laurent Rouyrès

Les 10 ans des Grands Prix de la Transparence nous donnent l’occasion de regarder le chemin parcouru. L’exemple du Document de référence est peut-être le plus parlant. Qui se rappelle d’un Document de référence de 2009 ?

Nous avons fait ce travail de comparaison et les résultats sont impressionnants. Le nombre de pages est équivalent,autour de 300 pages mais la quantité et la qualité pédagogique de l’information se sont nettement améliorées. Selon nos critères actuels, les meilleurs documents 2009 seraient dans le dernier quart aujourd’hui. La note moyenne de Transparence s’est améliorée de 25 %, malgré des critères plus difficiles à atteindre et près de trois fois plus nombreux. Il fallait 22 minutes en 2009 pour trouver 15 informations clés, il en faut moins de 5 aujourd’hui.

Donc tout va mieux, c’est prouvé… Mais cela veut‑il dire que les documents actuels sont bons ? Pas vraiment. Il reste de grands progrès à faire, notamment sur le langage, la clarté des textes rédigés. En 2009, les documents traités par notre algorithme de clarté ont la note de 16/100. Les meilleurs actuels dépassent à peine les 60/100, tandis que la moyenne stagne à 45/100. Nous faisons le pari que dans 5 ans, tous les documents réglementés des entreprises devront être au‑delà de 60/100 sous peine d’être discrédités et de ne pas être pertinents dans les recherches numériques.

Le Document de référence à la française est peut-être le plus emblématique, car sa révolution a inspiré l’URD européen et nous devons en être fiers. Grâce à ce succès, nous faisons le pari aujourd’hui d’ouvrir ces Grands Prix à l’Asset Management, aux sociétés hors SBF 120 et aux Rapports SFCR.
Parions que si la révolution d’une information d’entreprise, claire, cohérente et pertinente s’accélère en France, elle valorisera l’ensemble de la place.

Laurent Rouyrès, PRÉSIDENT DE LABRADOR ET CRÉATEUR DES GRANDS PRIX DE LA TRANSPARENCE

La transparence en bref

pour aller plus loin

Les critères de la Transparence
Les chiffres clés de la 10ème édition
Comment obtenir le label de la transparence
Obtenir l’étude complète de votre société
Téléchargez la synthèse de l’étude 2019